Mar 20, 2020 - updated

Tutoriel 1: Handshake et HNS

Toutes les informations importantes concernant le protocole Handshake et l'usage des jetons (HNS)

Benjamin du Peloux's profile picture
Benjamin du Peloux

Cet article marque le début d'une série de tutoriel. La meilleure façon de s'initier au service Namebase est de comprendre en premier l’importance du registre HandshakeDNS et son jeton, HNS.

L'architecture actuelle des noms de domaine (NDD)

L’architecture des NDDs, ou en anglais DNS, sont l'une des plus anciennes brique de l'architecture sur laquelle repose internet. Elle a été inventée il y a presque 40 ans de cela, en 1983. Depuis, peu de changements ont été réalisés pour éviter certaines dérives actuelles concernant par exemple les problèmes de sécurité et de liberté sur le web.

Dans la hiérarchie actuelle, il y a au sommet l'iCANN (source wikipedia) qui assure la gestion des domaines de premier niveau (DPN, source wikipedia) sur le web ou Top Level Domain (TLD) en anglais. L'ICANN détermines ainsi qui a la propriété des DPN à savoir : des gouvernements, des organisations à but lucratif ou non comme Verisign qui détient la propriété du domaine '.com'. Le propriétaire peut ainsi à son tour délivrer l'accès à des domaines de second niveau comme 'google.com'.

DNS hierarchy. Source cloudflare.com
DNS hierarchy. Source cloudflare.com

Les failles du systèmes actuels

Les domaines de premier niveau sont limités ICANN est une entité qui centralise encore aujourd'hui la gestion en octroyant les domaines de premier niveau (DPN) comme « .org », « .net » ou encore « .com ». L'ICANN facture 185 000 $USD pour une nouvelle demande de DPN et à ce jour !!i..§§!. Cette limitation est artificielle et empêche les propriétaires et développeurs de site internet d'accéder à de meilleurs noms de domaines.

La censure et les pertes de confidentialité Le caractère centralisé d'internet pose des questions concernant la confidentialité et la censure des informations au sens large. En effet, malgré le fait que votre domaine soit enregistré et qu'il bénéficie d'une protection WHOIS, vos informations peuvent être encore altérés par la modification du registre. Les gouvernements et fournisseurs d’accès à internet (FAIs, source wikipedia) utilisent régulièrement des techniques de filtrage et de redirection pour censurer les domaines. Les FAIs utilisent également les données personnelles NDDs en vendant vos historiques de navigations à des tiers (aux USA par exemple).

Les certificats d'authenticité ont un biais par nature Les navigateurs internet font confiance au certificat de sécurité qui ont la responsabilité de garantir que le site correspond bien au site appelé. Cependant, il arrive que ces certificats de sécurité sont détournés par falsification ou par promiscuité avec des gouvernements pour espionner et censurer le trafic internet. Cette insécurité latente des sites internet met tout le monde à risque. Vous pouvez lire à ce propos notre blog (en anglais).

La propriété des domaines n'est que partielle En effet les domaines de premier niveau ont construit leur modèle économique sur la location. Les propriétaires de domaines de rangs inférieur payent donc un abonnement annuel qui leur assure la propriété pour cette année-là. Récemment, l' ICANN a fait les grands titres de la presse spécialisée pour avoir accepté un accord qui supprimerait les prix planchers pour des domaines de premiers niveau tel que « .org ». Handshake se positionne comme une alternative à ce modèle ou la propriété est entière, sans abonnement annuel avec un contrôle complet sur votre donnée. La gouvernance sur le protocole Hanshake est également décentralisée ce qui garantit qu'aucune entité morale ou physique puisse unilatéralement prendre une décision impactante les propriétaires de domaines comme pourrait le faire actuellement l’ICANN avec les propriétaires de domaine « .org »

Qui est handshake?

Handshake est un protocole qui attribue des noms en toute transparence et compatibilité avec les NDDs existant. Le protocole vient remplacer la gestion et le système existant des NDDs sans changer l'organisation en dessous. Le protocole vient garantir la résistante à toute forme de censure, à l'accessibilité par n'importe quelle entité sans jamais autoriser la possibilité d'une centralisation tel que l'ICANN aujourd'hui. Chaque membre du réseau cryptographique valide et gère d'un commun accord avec les autres membres les domaines de premier niveau. Une conséquence directe est l'absence de toute forme de certificats d'autorité. Les noms de domaines sont inscrits dans la blockchain qui représentent un registre accessible à tout le monde avec la possibilité d'ajouter une ligne à ce registre (un nouveau domaine). Les DPNs qui existent actuellement sur internet ne seront pas pris dans le registre Handshake. En revanche Handshake assure le bon fléchage de ces DPNs existant pour qu’ils restent accessibles. Le réseau et la technologie Handshake est ainsi en charge du registre, des redirections et des résolutions vis-à-vis des problématiques liées aux DPNs.

Comment Handshake résout le dilemme des DNS existants

Une infinité possible de domaines de premiers niveau (DPN) Tout le monde peut prétendre à enregistrer des domaines de premier niveau. Ce n’est plus le privilège de l’ICANN. Plus de confidentialité et de sécurité Le protocole s'assure que la modification du registre (ajout/suppression) pour les domaines ne peut être faite que par le propriétaire de ce même domaine. Cela prémunit les domaines contre une redirection malicieuse ou une censure. Aucune données personnels n'est demandé lors de l'enregistrement d'un domaine sur le protocole Handshake. La propriété se réalise par un jeu de clé publique utilisant la cryptographie. Il est donc facile la propriété en faisant signer le propriétaire par sa clé privé. Une alternative au certificat d'autorité Handshake apporte à la propriété et sa gestion centralisée des domaines, une vision de ces domaines comme un bien commun auquel tout le monde peut accéder à l'authenticité... Y1001 idées avec des domaines Les propriétaires de premier niveau peuvent utiliser les DPN pour de multiples usages : hébergeur de site ou gestionnaire d’un registre de domaines comme louise.créatrice ou martin.créateur. C'est une première vision plus précise de l'environnement Hanshake et en quoi il répond aux problématiques actuelles des NDDs.

Quel est l'usage des jetons HNS?

TLes jetons HNS sont utilisés par les participants pour transférer, enregistrer et mettre à jour les domaines de premier rang. Le jeton évite l'abus en ayant recours à la théorie du jeux appliqué au réseau entre pair. La majorité des jetons distribués seront en priorité alloués à la communauté du logiciel libre et gratuit et des individuels qui la composent. Pour les non développeurs il sera possible d'acheter/vendre les jetons via le site Namebase:

  • pour mettre une offre sur un nom de site

  • ou acheter des actifs comme le bitcoin

L’utilisation première des HNS sur namebase est de rendre possible une mise aux enchères des domaines qui préserve la confidentialité des informations tout en assurant une fluidité et une simplicité pour l’expérience de l’utilisateur. Nous voici à la fin de ce premier tutoriel. Suivez nous pour le prochain qui portera sur "Qui est Namebase et comment cela marche" Source (English)

picture of Benjamin du Peloux
Benjamin du Peloux
Community Contributor |
Curious mind & contributors of game changing projects that bring autonomy, sustainability and resilience back to the people. In the crypto/art/commons-rabbit-hole for quite some time, you may have already seen him
Subscribe for the latest